Publication

azoulay

Audrey Azoulay devient notre nouvelle ministre de la culture

« Audrey, tu es chez toi ici » lançait diplomatiquement Fleur Pellerin à Audrey Azoulay pour ses vœux formulés à l’occasion de son départ. Sincérité ou hypocrisie ? Nul ne le sait mais les rumeurs courent. Fleur Pellerin a été très affectée par le remaniement, confessant ne pas avoir envisagé son débarquement. Il se dit, dans les milieux informés, que madame Azoulay, ancienne numéro deux du Centre national du cinéma et énarque issue de la même promotion que Fleur Pellerin, devrait son arrivée rue de Valois à sa proximité avec la première fiancée, l’actrice Julie Gayet. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’ombre de Julie Gayet plane sur une nomination dans le secteur culturel. Nous vous parlions notamment, en juillet dernier, de l’arrivée d’Eric de Chassey à la tête de l’école nationale des Beaux-Arts.

Jack Lang n’hésitait pas à faire part de son agacement au micro du 7-9 de Léa Salamé sur France Inter ce matin, égratignant sans ménagement François Hollande : « Ce qui me choque un peu, c’est que l’on vire quelqu’un comme ça. Elle a appris ça à la dernière minute. Sans aucun préavis. Je pense que les rapports humains, le respect des personnes, ça compte aussi». Je n’ai pas trouvé correcte la façon dont elle a été éjectée. Ce jour-là, François Hollande a manqué de sens de l’humain. » Avalisait-il les bruits de couloir ? Si tel est le cas, nous devrions être très inquiets. Une démocratie fonctionnelle ne saurait tolérer la captation du pouvoir par une coterie d’amis, de mondains.

Dans un registre plus « léger », le gouvernement algérien réagissait vivement à la nomination d’Audrey Azoulay, estimant que la nouvelle ministre de la culture témoignait, en sa qualité de troisième ministre binationale franco-marocaine et de fille d’André Azoulay, conseiller du roi du Maroc, d’une progressive « marocanisation » de la vie publique française.

Nous ne jugerons pas Audrey Azoulay à son curriculum vitae mais à son bilan car nous sommes des républicains. Sans illusions cependant…

 

 Gabriel Robin – Secrétaire général


[ Si cet article vous a plu n'oubliez pas de faire un don. ]

Soyez le premier à publier un commentaire.