Publication

engagés

Temps de parole diminué : toujours moins de démocratie ?

Article de Louis Hausalter pour Marianne :

« A un peu plus d’un an de l’élection présidentielle de 2017, le Parlement est en train de modifier certaines règles qui régentent la campagne dans une indifférence quasi-générale. Pourtant, l’une des mesures en cours d’adoption s’annonce lourde de conséquences, puisqu’elle prévoit de réduire la période pendant laquelle les médias doivent respecter une égalité du temps de parole entre les candidats. Une disposition susceptible d’avantager les candidats investis par les principaux partis, au détriment de ceux qui partent de plus loin.

Cette mesure polémique fait partie d’une proposition de loi organique déposée par le groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Ce texte a été examiné par les députés en décembre, puis par les sénateurs en février, en procédure accélérée. Cela veut dire que l’examen est réduit à une seule lecture par assemblée. Députés et sénateurs, qui ont voté des versions différentes du texte, tenteront de se mette d’accord en commission mixte paritaire (CMP) le 15 mars. »

Notons que le Front National n’a obtenu en 2014-2015 que 5,8 % du temps d’antenne politique, soit moins que les Verts (6,7 %),  moins que le PS (27,4 %), le gouvernement (12,7 %) et Les Républicains (34,1 %), alors que notre mouvement représente près du tiers des électeurs français.

Lire la  suite sur : http://www.marianne.net/temps-parole-cette-discrete-reforme-qui-favorise-les-grands-partis-100240713.html


[ Si cet article vous a plu n'oubliez pas de faire un don. ]

Soyez le premier à publier un commentaire.