Publication

eurofrancophonie

L’usage du français en recul dans les institutions européennes

Comme nous le martelons depuis plusieurs mois, l’usage du français est en net recul dans les institutions européennes, mais aussi, et c’est plus préoccupant, en France. Emmanuel Macron donnait d’ailleurs récemment un discours à des étudiants français en anglais. Rappelons aussi que la chanson officielle de l’Euro 2016, organisé par la France, est anglophone. Nous le révélions en juin dernier : http://cultureetlibertes.fr/2015/06/10/euro-2016-luefa-choisit-david-guetta-comme-ambassadeur-de-la-musique-francaise/

Dans son rapport annuel consacré à l’usage de notre langue (daté de 2015), le ministère de la Culture et de la Communication indique que la francophonie s’efface au sein de la Commission européenne, au profit principal de l’anglais. Enfin, nous devrions plutôt parler d’un jargon anglo-américain technocratique assez éloigné de la langue de William Shakespeare.

Aujourd’hui, 5 % des textes sont écrits en français, contre 40 % en 1997. A contrario, en 1997, 45 % des textes étaient rédigés en anglais avant d’être traduits dans les autres langues de l’Union, alors que 80 % des textes étaient d’abord rédigés en anglais en 2014.

Il faut saluer le fait que le ministère de la culture se préoccupe de la mauvaise santé de la langue de Racine à l’étranger, mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs. En effet, les politiques menées depuis plusieurs années, par les différents gouvernements qui se sont succédés, n’ont pas pu endiguer ce triste phénomène, et l’ont parfois renforcé.

 

Gabriel Robin – Secrétaire général

 

Lien : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Langue-francaise-et-langues-de-France/La-DGLFLF/Nos-priorites/Rapport-au-Parlement-sur-l-emploi-de-la-langue-francaise-2015


[ Si cet article vous a plu n'oubliez pas de faire un don. ]

Soyez le premier à publier un commentaire.