Publication

auteuil

Non à la destruction des Serres d’Auteuil !

 

Au lendemain de la décision du Conseil d’Etat entérinant l’annulation de la suspension du permis de construire pour l’extension du Stade Roland Garros au cœur du Jardin des Serres d’Auteuil, la Fédération Française de Tennis a procédé aux premiers abattages d’arbres pour son projet de construction d’un court de 5 000 places.

Cette décision et ce projet constituent un nouveau coup dur porté à notre patrimoine national ! Le Jardin des Serres d’Auteuil, en partie classé aux monuments historiques, se voit, avec la bénédiction de la haute juridiction administrative, sacrifié sur l’autel d’une logique économique méprisant nos joyaux patrimoniaux. Par surcroît, les travaux de démolition sont relancés alors même que la décision sur le fond n’est pas encore intervenue, le Conseil d’Etat ayant simplement statué suite à un référé.

Défenseurs acharnés de nos joyaux nationaux, nous apportons notre soutien plein et entier aux associations de défense du patrimoine qui luttent chaque jour pour en assurer la conservation et la promotion. Le Patrimoine de la France constitue une part de son identité à laquelle nous ne renoncerons jamais !

Sébastien Chenu – Pierre Deniau – Gabriel Robin

Nous avions déjà prévenu, dès le lancement du collectif : http://cultureetlibertes.fr/2015/06/08/serres-dauteuil-un-scandale-detat/

« Dans la série des ennemis du patrimoine, je demande la mairie de Paris ! Après le scandale de la piscine Molitor (sur lequel je reviendrai), ce sont les serres d’Auteuil qui sont menacées. Cette-fois ci il ne s’agit plus uniquement d’appuyer la gentrification de Paris, mais tout simplement de détruire les splendides serres d’Auteuil pour répondre au caprice de la riche fédération française de tennis, organisatrice du tournoi de Rolland-Garros.

Il faut dire stop aux destructions. Le collectif Culture, Création et Libertés apporte son soutien plein et entier aux associations de défense du patrimoine. Les associations ont en outre présenté un contre-projet viable ménageant les intérêts particuliers des différentes parties en présence : il n’a pas été examiné. Le gouvernement fait une fois de plus montre de son autoritarisme, et de sa servilité à l’égard des plus puissants. »


[ Si cet article vous a plu n'oubliez pas de faire un don. ]

Soyez le premier à publier un commentaire.